• Qu’est-ce que la cataracte ?

    La cataracte est une opacification du cristallin, le plus souvent due à l’âge, qui conduit à une baisse de l’acuité visuelle, une diminution des contrastes, un trouble de la vision des couleurs, des éblouissements etc…

    Le cristallin est une lentille biconvexe, située derrière l’iris, totalement transparente à l’état normal.

  • Quel est le bon moment pour opérer une cataracte ?

    La chirurgie est indiquée quand le patient ressent une gêne visuelle suffisamment importante.

    Cependant, l’importance de cette gêne est variable d’un individu à l’autre, et la date opératoire est le fruit d’une concertation entre le patient et son ophtalmologiste.

  • Puis-je ne plus porter de lunettes après l’opération ?

    Oui ; si votre cas le permet, des implants multifocaux ou à profondeur de champs étendue peuvent être posés, ils corrigent la myopie, l’hypermétropie, et la presbytie. L’astigmatisme peut être également corrigés par l’utilisation d’implants toriques. Ils ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale et font l’objet d’une facturation séparée.

  • Que faut-il faire après l’opération ?

    Le jour même de l’intervention, les collyres sont instillés, le patient peut se lever, regarder la télévision, lire (etc…), et un contrôle a lieu le lendemain afin de déceler d’éventuelles complications. Les premiers jours, il s’agit essentiellement du risque infectieux (environ 1 intervention sur 1500). Un traitement antibiotique pré et post-opératoire est donc systématiquement requis.
    Après l’intervention, il existe quelques petites précautions à prendre :
    – Ne pas se frotter l’œil et mettre une coque protectrice pour dormir.
    – Ne pas faire de sport violent pendant 15 jours, et de natation pendant 1mois.

  • C’est une intervention sans risque

    Non ; le « risque zéro » n’existe pas en chirurgie, même si les complications sont devenues très rares.

  • Il faut « sortir » l’œil de l’orbite pour l’opérer

    Non ; l’œil reste à sa place durant toute l’intervention

  • Il s’agit d’une « petite » intervention

    Non ; c’est un acte précis et délicat qui a néanmoins bénéficié d’importants progrès techniques au cours des dernières années, lui donnant l’apparence d’une extrême simplicité. 700 000 cataractes sont opérées chaque année en France

  • Comment se déroule l’intervention ?

    L’opération consiste à retirer le cristallin opaque grâce à l’utilisation d’ultrasons (phacoémulsification), et de le remplacer par un implant intraoculaire.

    Avant l’intervention, une consultation d’anesthésie est indispensable afin de réaliser un bilan de l’état général du patient. Il s’agit dans l’extrême majorité des cas d’une chirurgie ambulatoire effectuée sous anesthésie de contact associée à une légère sédation. A la clinique, l’œil est préparé à l’aide de collyres permettant d’obtenir la dilatation de la pupille. Dans le bloc, l’anesthésie réalisée est une simple topique, c’est-à-dire ne nécessitant que l’utilisation de puissants collyres, sans recours à des injections autour de l’œil ; l’intervention est donc parfaitement indolore. L’intervention en elle-même dure environ 15 minutes